01 39 35 30 55
L’HYPERSPÉCIALISATION PAR ARTICULATION

Pathologies

Tendinopathie des Ischio-jambiers

par le Docteur Amaury VANDEBROUCK

1) Introduction:

La patte d’oie représente la zone d’insertion des tendons des muscles ischio-jambiers au niveau de la face supéro-interne du tibia. Trois tendons s’insèrent au niveau de cette zone : le couturier (appelée encore Sartorius), le droit interne et le demi-tendineux, et ils sont séparés à leur face profonde, par une bourse séreuse, du faisceau superficiel du ligament latéral interne.

Chacun des 3 tendons peut être atteint par une tendinopathie et ces lésions surviennent surtout dans les sports nécessitant une forte flexion et une rotation interne du genou (tennis, basket ball, danse).

2) Diagnostic :

L’examen clinique va réveiller une douleur élective à la palpation de l’insertion tibiale des ischio-jambiers au niveau de la face supéro-interne du tibia, accentuée par la contraction isométrique contre résistance des muscles ischio-jambiers en flexion et rotation interne du genou. Chaque muscle (sartorius, droit interne et demi-tendineux) doivent être testés de façon spécifique. Il éliminera les diagnostics différentiels : entorse du ligament latéral interne et lésion du segment antérieur du ménisque interne.

Des examens complémentaires comme une IRM, peuvent être demandés, mais non nécessaires au diagnostic, et mettre en évidence une inflammation au niveau de l’insertion tibiale des muscles de la patte d’oie. Sa normalité n’élimine pas le diagnostic.

3) Traitement:

Le traitement est avant tout médical et comporte plusieurs axes :
- repos sportif ou en tout cas la diminution de la pratique sportive à un niveau sous lequel les douleurs n’apparaissent pas.
- Traitement antalgique : anti-inflammatoire par voie locale ou générale, cryothérapie.
- Immobilisation par une contention élastique adaptée.
- Prise en charge kinésithérapeutique : étirements, massages transversaux profonds, physiothérapie voire ondes de choc.
- Analyse et correction des erreurs lors de l’entrainement et de la pratique sportive (échauffement, étirements)

Après cessation des douleurs et guérison, la reprise des activités sportives se fera progressivement afin de ne pas réactiver la tendinopathie.
Haut de page