01 39 35 30 55
L’HYPERSPÉCIALISATION PAR ARTICULATION

Pathologies

Traitement des tendinopathies de l'appareil locomoteur par injections de PRP

par le Docteur Amaury VANDEBROUCK
Les lésions tendineuses sont de plus en plus fréquentes au sein de la population sportive. Elles peuvent atteindre 30% des lésions de l'appareil locomoteur au sein de cette population.

Ces lésions tendineuses chroniques vont avoir un retentissement important sur les capacités physiques de ces patients et peuvent devenir un défi thérapeutique lorsqu'elles deviennent rebelles aux traitements classiques (AINS, massages transversaux profonds, ondes de choc...).

De nouveaux traitements sont apparus récemment, comme les infiltrations de plasma riche en plaquettes (PRP), et semblent être efficaces sur ces tendinopathies chroniques.

Le principe de ce traitement repose sur le fait d'isoler le plasma riche en facteurs de cicatrisation (PRP), après centrifugation, du reste du sang prélevé lors d'un prise de sang. Ce PRP est ensuite réinjecté sous échographie au niveau de la zone lésionnelle.

Les principales tendinopathies qui peuvent bénéficier de ces infiltrations sont:
- les épicondylites du coude.
- les lésions des tendons de la coiffe des rotateurs
- les tendinopathies patellaires (rotuliennes ou quadricipitales)
- les tendinopathies achiléennes

L'indication d'injections locales de PRP dans les tendinopathies chroniques du tendon rotulien ou quadricipital se pose lorsque ces tendinites deviennent rebelles au traitement médical usuel à savoir: AINS, rééducation, massages transverses profonds et ondes de choc.

Elles sont réalisées sous anesthésie locale et sous contrôle échographique pour être sûr d'infiltrer la zone lésionnelle. Un prélèvement sanguin est effectué de façon stérile sur le patient à infiltrer puis la centrifugation est effectuée et le plasma riche en plaquettes est récupéré pour être réinjecté de suite au niveau de la zone lésionnelle tendineuse.

Ce traitement est réalisé en ambulatoire et le patient est invité à suivre une rééducation excentrique antérieure pendant 4 à 6 semaines associée à des étirements musculaires dans les suites de son infiltration.

La retour aux activités sportives est autorisée le plus souvent à partir de la 5ème semaine post-injection, mais de façon progressive et prudente.



Système de prélèvement Centrifugation du prélèvement Récupération du PRP (jaune)
Haut de page